Hosei Erasmus Mundus Program Euro Pholosophy

Hosei Erasmus Mundus Program, Euro Pholosophy - Over the two academic years 2008-9 and 2009-10 at Hosei University, classes for the first semester of "Euro Philosophy", an EU Erasmus Mundus Master Program, have taken the form of one-month intensive lecture series. This is the first instance in Japan of administering such a large-scale intensive lecture series within the Erasmus Mundus Master Program.

syllabus

Syllabus de cours du module « Phénoménologie » (2013)

□FLORENCE CAEYMAEX
Finitude et liberté : la phénoménologie dans la philosophie en France au XXe siècle.

La réception française de la phénoménologie (Husserl, Heidegger) a imprimé à celle-ci une signification existentielle et anthropologique. Qu'est-ce qu'une phénoménologie existentielle ? Pour comprendre ce tournant, il faut remonter à Kant et au problème de la finitude du sujet, tel qu'il a été posé dans le cadre de la philosophie transcendantale. Nous montrerons, à travers deux figures majeures de la phénoménologie, Sartre et Merleau-Ponty, que l' « analytique de la finitude » (Foucault) acquiert une signification pratique, à travers une problématisation renouvelée de la liberté et du sujet, et de leur inscription dans le monde et l'histoire.

Plan du cours (provisoire)

1. La question de la finitude (débat de Davos, Les mots et les choses de Foucault)
2. La question de l'intuition (Bergson, Husserl, phénoménologie française)
3. Conscience transcendantale, conscience intentionnelle, existence (Sartre, Merleau-Ponty et la phénoménologie de Husserl)
4. Le négatif et le statut de la liberté dans la philosophie de Sartre
5. La dialectique : nécessité et liberté (Sartre et Merleau-Ponty)
6. Finitude et liberté, la pensée aux limites.


□Masato Goda (3 cours)

1: Maitre Dogen et les philosophes japonais

Eihei Dogen (1200-1253)est le plus grand maître de l'école Soto du bouddhisme Zen. C'est lui qui l'a introduit au Japon. Cela n'est pas discutable. Et pourtant, sa présence ne se limite jamais au bouddhisme Zen. On pourrait même dire qu'il est un des plus grands penseurs du Japon. Ce n'est point par hasard que les philosophes japonais tels que Testuro Watsuji, Hajime Tanabe se sont intéressés à Dogen et nous ont laissé des textes très importants sur lui dans les années 1930. Je me proposerait d'en éclaircir les enjeux.

2: Du néo-conficianisme à la ''tetsugaku''(philosophie)

Le néo-confucianisme était un système de pensée officiellement adopté par le syogounat de Tokugawa. Mais il a survécu longtemps à la Restauration de Meiji : même aujourd'hui, le confucianisme ou le néo-confucianisme persévère peut-être au fond de nous en tant que ethos secret,et détermine, souvent à notre insu, nos attitudes envers les courants divers de la philosophie occidentale. A ce sujet, je voudrais tenter une sorte d'archéologie du savoir en prenant les cas Amane Nishi, Yukichi Fukuzawa, Tetsujiro Inoue.

3: Levinas au Japon

Le Japon est un des pays où les textes de Emmanuel Levinas ont été lus le plus. En effet, le nombre des cherchers qui s'intéressent à Levinas augmente de plus en plus.Mais pourquoi le public japonais aime tellement l'écriture de Levinas ? Nous n'y avons pas encore trouvé la réponse pertinente. A travers la lecture des textes de Mitsuyuki Kiyosawa, Masao Maruyama, Shuichi Kato, je me proposerait d'y répndre.


□Kazuyuki HARA (3 cours)
L'analyse et le désir : la place de la psychanalyse dans l'histoire de l'analyse


Dans ce cours nous nous proposons d'examiner la place que la psychanalyse pourrait occuper dans l'histoire de la notion d'analyse qui impliquait originairement la supposition (dans la géométrie) et la décomposition (dans la logique), sous l'hypothèse de travail que la psychanalyse, surtout lacanienne, en a marqué une nouvelle étape, avec un certain retour à la notion suppositionnelle de l'analyse, qu'elle accomplit au sein et à la limite même de sa conception décompositionnelle, qui dominait la période moderne de son histoire.

Cours 1 : Supposer et décomposer : deux modalités de l'opération « analytique »
Cours 2 : La configuration moderne de la notion d'analyse : origines et limites
Cours 3 : Une autre « révolution analytique » chez Jacques Lacan


Bibliographie

Les travaux de Jacques Lacan :

- De la psychose paranoïaque dans ses rapports avec la personnalité suivi de Premiers Ecrits sur la paranoïa. Paris, Ed. du Seuil, 1975, 412 p.
- Ecrits, Ed. du Seuil, Paris, 1966, 923 p.
- Autres écrits, Ed. du Seuil, Paris, 2001, 614 p.

Le Séminaire (texte établi par Jacques-Alain Miller, Ed. du Seuil, Paris) :
Livre I Les écrits techniques de Freud, 1975, 316 p.
Livre II Le moi dans la théorie de Freud et dans la technique de la psychanalyse, 1978, 375 p.
Livre III Les psychoses, 1981, 363 p.
Livre IV La relation d'objet, 1994, 435 p.
Livre V Les formations de l'inconscient, 1998, 522 p.

D'autres travaux :

Aristote, Seconds analytiques, Paris, Ed. Flammarion, 2005.
Benveniste, Emile, « Les niveaux de l'analyse linguistique », in Problèmes de linguistique générale, I, Paris, Tel/Galli¬mard, 1966.
Collectif, La notion d'analyse, Presses universitaires du Mirail, 1992.
Descartes, René, « Règles pour la direction de l'esprit », « Discours de la méthode », in Œuvres philosophiques, tome I, 1618-1637, Paris, Editions Classiques Garnier, 2010.
Foucault, Miche, Naissance de la clinique, Paris, PUF, 1963.
Hara, Kazuyuki, « La naissance de l'homo analyticus », in Amour et savoir. Etudes lacaniennes, Tokyo, Collection UTCP, 2011, 267 p.
Poe, Edgar Allan, « La lettre volée », « Le double assassinat dans la rue Morgue », in Histoires extraordinaires, Paris, Michel Lévy Frère, 1875.


□Yasuhiko Murakami (3 cours)
De l'inconscient phénoménologique au niveau de l'action - La phénoménologie dans la
« Qualitative Research » -

Dans le domaine de la recherche qualitative des « Nursing Studies », on commence à utiliser la méthode phénoménologique. Je voudrais présenter dans ce cours quelques exemples de l'analyse des data empiriques (l'enregistrement de mes entretiens avec les infirmières spécialisées dans l'unité de dialyse et dans le soin des cancers de l'enfant).
Cette année, je me concentre sur la question du temps et de l'espace, du point de vue de la formation de l'action. Au niveau de l'action, chacun a sa propre structure spatio-temporelle qui est foncièrement contingente et irréductible. Il est par ailleurs significatif que cette structure du temps et de l'espace échappe le plus souvent à la conscience du sujet.

1ère séance
« L'unité de dialyse comme un « panopticon » »
La salle de dialyse se structure en vue de la visibilité des patients. Elle adopte parfois une structure presque à la manière de panopticon foucaldien. Ce qui est intéressant de constater que, tout comme le constate Foucault, non seulement les patients mais aussi les infirmières qui y travaillent sont dominées par les règles imposées à travers cette structure. C'est la spatialité de la salle qui est le sujet dominant dans cette pratique.
L'effort de l'infirmière (Mlle. D) consiste à s'évader de l'impératif de cette spatialité. Pourtant, cet effort résulte dans l'ambiguité et l'ambivalence qui se manifestent à chaque moment de sa pratique.

2e séance
« la formation rhizomique du sujet-agent dans le soin à domicile »
Après le premier entretien, Mlle. D s'est déplacée au cadre du soin à domicile et elle a découvert une manière de la pratique complètement différente. Le patient et les infirmières retrouvent leur initiatives et forment une autre structure du « sujet-agent ». Il s'agit d'un sujet formé des intervenants pluriels, qui se transforme à chaque moment selon l'exigence de la situation en vue de réaliser le désir du patient. La spatialité du champ de la pratique se coïncide avec cette formation du sujet.

3e séance
« Du sublime mathématique dans le soin des cancers de l'enfant »
Dans le soin des cancers de l'enfant, Mme. G. met entre parenthèse l'existence du futur. Face à la mort précoce des enfants, le futur où on pourrait réaliser son désir s'avère comme une illusion. Il y reste la conscience temporelle encadrée par la dialectique entre le présent et la durée prédéterminée de la vie entière de chacun. Dans cette condition, Mme. G essaie de trouver une pratique appropriée pour accompagner l'enfant mourant et la famille. En partant de cette temporalité non-linéaire, sa pratique forme une topologie singulière de la pratique.