Hosei Erasmus Mundus Program Euro Pholosophy

Hosei Erasmus Mundus Program, Euro Pholosophy - Over the two academic years 2008-9 and 2009-10 at Hosei University, classes for the first semester of "Euro Philosophy", an EU Erasmus Mundus Master Program, have taken the form of one-month intensive lecture series. This is the first instance in Japan of administering such a large-scale intensive lecture series within the Erasmus Mundus Master Program.

syllabus

Philosophie des sciences (2010)

La philosophie de la biologie chez Auguste Comte

  • Shin Abiko (2 cours)

Deux séances :

1. Entre le physico-chimique et le biologique :

  • 07/04 [14h00-]

On dit souvent qu'alors que le XXe siècle était celui de la physique, le XXIe siècle est celui de la biologie. La biologie, c'est une évidence aujourd'hui. Et cependant on observe également que l'idéologie scientifiquement prédominante de nos jours est, plus que jamais, le physicalisme qui se propose de tout réduire au physique. La question de savoir où se situe le biologique par rapport au physique reste aujourd'hui aussi actuelle qu'à l'époque d'Auguste Comte, où la biologie, nouvellement nommée ainsi, a entamé le chemin de son indépendance envers la physique. On essaiera d'actualiser la classification comtienne des sciences, selon laquelle le biologique, tout en se basant sur le physique, s'en démarque bel et bien.

2. Entre le biologique et le social :

  • 08/04 [14h00-]

Aujourd'hui on parle et de la bioéthique et de la biopolitique aussi souvent que de la biologie. C'est que la biologie d'aujourd'hui est, plus que jamais, sociale. Et pourtant on ne voit pas toujours très clairement, dans cette biologie, quelle est la part du social, par rapport à celle du biologique. Pour comprendre comment le biologique et le social peuvent s'articuler sans se mélanger, on essaiera de relire la classification comtienne des sciences, selon laquelle le social, tout en s'alimentant du biologique, ne s'y absorbe pas, de sorte qu'ils finissent par s'élucider mutuellement.

À lire:
Auguste Comte
: Plan des travaux nécessaires pour réorganiser la société
: 40e Leçon du Cours de philosophie positive
: Discours sur l'esprit positif

Bergson, Canguilhem, Simondon

  • Paul-Antoine Miquel (6 cours)

Ce cours qui portera sur la philosophie et l'épistémologie française du XXème Siècle, se propose de voir comment, par devers leurs différences radicales, la pensée de ces trois auteurs reste centrée sur une même question : le passage du physique au vital. Ils ont également tous une même préoccupation : comment aborder cette question à travers un regard qui n'est pas initialement philosophique, mais scientifique.

Nous verrons ainsi comment, malgré un point de départ radicalement substantialiste et spiritualiste (Bergson), et un point d'arrivée qui fait au contraire du vital un problème de physique élargie (Simondon), une unité remarquable dans le traitement de la question subsiste. Cette unité n'est pas simplement une affaire de méthode, mais une exigence presque à la fois métaphysique et éthique ; puisque l'essentiel est de comprendre, non pas seulement le sens de ce que nous pensons, mais bien en même temps que notre pensée du vital a un sens, et qu'il s'agit d'un sens qui nous engage à la fois en tant que personne, mais aussi en tant que partie de la nature à laquelle nous appartenons.

H. Bergson,
L'évolution créatrice
La pensée et le mouvant
G. Canguilhem,
Le normal et le pathologique
G. Simondon,
L'individuation et sa genèse physico-biologique

Six séances :

  • 23/03 [11h00-] : Le problème de la durée est aussi un problème de physique (Bergson)
  • 23/03 [14h00-] : Vie, Evolution, Entropie (Bergson)
  • 24/03/ [11h00-] : La critique de la physiologie de Claude Bernard (Canguilhem)
  • 25/03 [16h30-] : La critique de l'approche statistique en médecine (Canguilhem)
  • 29/03 [11h00-] : Individuation et cristallisation (Simondon)
  • 30/03 [11h00-]: Le passage de l'individuel au vital (Simondon)

Osamu Kanamori (2 cours)

Deux cours :

1. Connotation politique de Bios, Une réflexion sur la biopolitique contemporaine :

  • 05/04 [14h00-]

Dans ce premier cours, je parlerai de la signification de Bios, par contraste avec Zoe. Ces deux notions constituent, comme on le sait, la base de la théorie de la vie dans la civilisation occidentale, si l'on en croit le schéma, quelquefois contesté il est vrai, de G. Agamben. Contrairement à ce dernier, qui parlait abondamment des formes de Zoe dans le temps contemporain, je parlerai plutôt de Bios, et de la nécessité de l'auto-fortification des formes de la vie pour les individus.

Livres de référence

  • Michel Foucault, Sécurité, Territoire, Population, 2004
  • Giorgio Agamben, Homo sacer, 1997
  • Giorgio Agamben, Etat d'Exception, 2003
  • Giorgio Agamben, Ce qui reste d'Auschwitz, 2003

2. La philosophie d'Ômori Shôzô (1921-1997), un des zéniths de la philosophie analytique dans le Japon contemporain :

  • 06/04 [14h00-]

Ômori Shôzô était un personnage influent dans le milieu de la philosophie analytique du Japon contemporain. D'abord, il est apparu comme un bon introducteur du positivisme logique dans les années 1960, mais après, à travers la lecture approfondie du dernier Wittgenstein, il commença à développer une philosophie plus personnelle. Le monisme de Tachi-arawaré s'avère une philosophie qui lui est propre, et dont la portée atteint à une relecture radicale de l'ontologie européenne.

Vers une philosophie écologique

  • Tetsuya Kono (2 cours)

Dans mes cours, je voudrais développer la vision de la «philosophie écologique». La psychologie de James Jerome Gibson a un impact révolutionnaire aussi sur la conception philosophique de l'esprit. Mais la révision de la conception de l'esprit provoque nécessairement un changement profond dans les autres domaines philosophiques. L'approche écologique contient une profonde philosophie qui exige la révision radicale de l'ontologie et de l'épistémologie modernes.

Cours 1: La conception de l' «esprit étendu» et la psychologie de J. Gibson

  • 09/04 [11h00-]

Cours 2: La neuroéthique : Les implications du concept « l'esprit étendu » pour l'éthique de la neuroscience

  • 12/04[14h00-]